LES ECUYERS le 18 Juin 2013

Piste asphalte de 3,5 km dans un cadre verdoyant et boisé de 55 hectares, piste d’une largeur de 10 mètres, élargie à 12 mètres dans les virages, dénivelé naturel d’environ 3 %, paddock principal d’une superficie de 8.000 m2 devant le bâtiment, ce circuit est d'une technicité très importante avec ses nombreux virages.

      JOURNEE

 

Le matin : C'est déjà la mi-juin et après une entame de saison prometteuse et 4 sorties en 1 moi, plus rien. La faute à qui ? à une météo exécrable (pluie, froid, orage).

Profitant d'une acalmie toute relative, je décide afin de pouvoir tourner, de me réserver une session en semaine.

 

Départ 07h00 de la maison, après avoir réveillé Justine. Presque arrivé et au milieu de la campagne, je me mets à culpabiliser énormément sur le fait d'aller m'amuser et faire broom broom alors que ma femme et mes enfants vont devoirs travailler.

 

Bon, une fois arrivé tout çà s'estompe. Peu d'auto sur le parking, mon idée de tourner en semaine afin d'être en comité restreint semble être judicieuse. Briefing, sonomètre et installation de la lame avant en carbone et me voilà prêt.

​

 

Le midi : Le midi sur ce circuit, c'est l'occasion pour moi de me reposer. En effet 2 heures de coupures permettent à la fois de manger quelque chose et aussi de reposer auto et pilote.

 

Juste avant j'engage la discussion avec le pilote d'une LOTUS Elise et lui demande comment s'est passé sa matinée. Pas de bol, le gars à une avarie mécanique : probablement une bielle en vrac suite à un manque d'huile.


Bon çà réfroidi un peu et me dit que je vais vérifier moi aussi mon niveau, même si j'ai l'habitude de la faire avant chaque sortie.
Après avoir mangé un sandwich et un morceau de tarte aux groseilles fait maison, direction l'Audi A4 pour une petite sieste ou plutôt un bon moment de calme et de repos.

 

​​​

Le soir : J'ai le plaisir de discuter avec mon voisin de paddock qui je l'avoue était bien mieux équipé que moi. Un gros break BMW tractant une remorque double essieu sur laquelle reposait une belle Nissan GTR équipée course. J'avoue que çà fait son effet et nous ne luttions pas dans la même catégorie. En tous cas, une personne fort agréable avec laquelle il était plaisant de bavarder.

 

Le retour sur la capitale se fait avec un sentiment de fierté.

 

      TELEMETRIE

 

1/1

Distance Parcourue :

Vmax :

Meilleur Temps :

203 Km

170.9 Km/H

2"00.6

      PLATEAU

 

Plateau exotique et c'est ce qui fait le charme de ces journées :

  • Pas mal de Lotus Elise, une Exige 192ch et la mienne

  • Nissant GTR

  • Caterham R300

  • Austin Healey 3000

  • Chassis LOLA (terrible !!!)

  • Deux BEC (Bike Engine Car) avec une coque plastique siglé Skoda)

  • Porsche 911

  • Toyota GT86

      REGLAGES

 

Pressions Pneumatiques :

AvG : 1.9bar

AvD : 1.9bar

​ArG : 1.9barrrr

ArD : 1.9bar

Compression Amortisseurs :

AvG : -8

AvD : -8

​ArG : -8

ArD : -8

Barre Anti-roulis : Dur

Humidité :                             /

​Température :       27°C       /        29°C    

      PERFORMANCES

 

Sessions du matin : Après 2 mois de coupure, on va voir si je suis toujours dans le coup ou non. La 1ere session est toujours pour moi l'occasion de faire monter gentillement pneus, freins, huile moteur & boite en température. Je commence donc mollo et profite du beau temps :) En accélérant un peu j'arrive rapidement à être dans les 2"04 donc dans le coup.

C'est le moment d'arrêter et de vérifier la pression des pneumatique, c'est le point de vigilance absolue pour cette journée, vérifier la bonne usure des pneumatiques car ce sujet me fait défaut depuis toujours.

 

Ajustement effectué aux quatres coins, me voilà reparti pour une vraie session. Pas encore à l'attaque, je m'appliqe sur les trajectoires car j'aimerai ne pas trop sortir de piste et risquer de casser quelque chose. Les partiels sont bons et en moins de deux, un chrono de 2"02 tombe ce qui équivaut à pratiquement mon meilleur temps. Il fait chaud dehors (11h) et très chaud à l'intérieur. Je rentre aux paddocks pour me déshaltérer.

 

30 minutes de pause et reprise des hostilités. La pression des pneus est normalement correctement paramétrée, il faut maintenant attaquer !!! Je commence à sentir l'effort physique et en jettant un coup d'oeil au chrono à l'amorce de la ligne droite je vois apparaitre ce que je venais chercher : un 2"00.8

Je réalise pas sur le coup car je suis chaud et étais déjà parti pour un nouveau tour à l'attaque. De retour aux stands, je me dis que c'est super d'arriver au temps que je m'étais fixé comme objectif depuis un bout de temps mais le fait d'y être arrivé le matin en 3 sessions, m'empêche irrémédiablement de passer à un nouvel objectif, de passer en dessous des 2"00.


Ce chrono sur ce circuit est un cap énorme puisque je n'ai pu voir sur Internet qu'un seule Lotus y arriver, et encore le Punisher (Lotus Exige S1 de 700kg avec swap moteur Duratec 2L).

 

Sessions de l'après-midi :

Frais comme un gardon :-) et les yeux encore un peu collés (sieste oblige), me voilà d'attaque pour aller chercher un super chrono. Oh mais que vois-je, le paddock c'est drolement rempli !!! Et généreusement en plus. Les sessions se suivent et se ressemblent, je fais bien mais pas assez.
La chaleur éttoufante m'oblige à effectuer de courtes sessions, me permettant de me rafraichir et aussi de ne pas fusiller mes pneus tout neuf vitesse grand V.

 

L'entrée en piste est toujours aussi facile et plaisante lors de cette journée open mais les nouveaux participants arrivés pour l'après-midi sont bien décidés à se faire plaisir et il y du coup plus de monde sur la piste, plus de courses poursuites et d'auto à doubler.
Doubler je n'aime pas çà :( Ca fait prendre des risques et comme aucuns d'entre nous n'est professionnel, tout peut arriver. En plus c'est mon auto. Ce que je sous entends, c'est que certains louent une voiture pour s'amuser, et du coup ils sont moins scrupuleux sur l'utilisation de leur monture.

 

Chaleur et traffic ne font pas bon ménage pour se lâcher.
Je décide tout de même de me bouger lors de la dernière session pour ne pas avoir de regrets. Bon nombre de participants ont anticipé leur départ et me voilà presque le seul en piste. LET'S GO !!!

 

Ca donne enfin, il y a des enchainements ou je sais que je suis à la limite. D'ailleurs j'y suis à la limite, me voilà parti en 180° en sortie d'un droite gauche pris un peu trop généreusement. Je ne me décourage pas et je repars bien décidé pour en remettre un couche.


Mes efforts portent leurs fruits puisque je décroche le meilleur temps de la journée avec un 2"00.6

      BILAN

 

Un réel sentiment de fierté et un peu d'amertume. En effet, fierté car j'étais venu cherché un chrono de 2"00 mais compte tenu que j'y suis arrivé dans la matinée, j'étais persuadé d'aller pouvoir chercher un chrono en dessous des 2 minutes. Bon, çà n'a pas été le cas très certainement dû à une chaleur lourde et pesante, qui use pilote et voiture.

 

En plus, les LOTUS compressés n'aiment pas trop ces fortes chaleurs car l'échangeur servant à refroidir l'air d'admission est en plus d'être mal ventilé, placé juste au dessus du moteur. Bilan : on a pas la puissance que le moteur pourrait théoriquement donner.

 

Tandpis, çà présage une prochaine date palpitante :)

  • google-plus-square
  • twitter-bird2-square
  • facebook-square
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now