LURCY-LEVIS le 06 Avril 2014

Ce magnifique circuit, très complet, est adapté à la pédagogie et aux stages de formation, en raison de sa très grande sécurité, de ses zones d'adhérences variable et de son tracé technique.

      JOURNEE

 

Le matin : C'est par un matin un peu grisatre que nous quittons l'hotel ou nous logions, afin de ralier les 40km qui nous séparent de Lurcy-Lévis. La campagne de l'Allier est encore endormie et les routes étriquées (le plateau passe à peine) me mettent en condition pour cette nouvelle journée circuit.

 

Arrivée sur place, je ne suis pas le premier bien au contraire, mais c'est délibéré. En effet, les formalités administratives ont été faites la veille, il ne me reste plus qu'a décharger l'auto.


Pour ne pas partir le ventre vide, nous nous sommes arrêtés dans une petite boulangerie ou ma chérie n'a pas pu résister à l'achat d'une étrangeté, peut-être une spécialité locale, quelque chose ressemblant a un pain au chocolat mais fourré aux amandes et noisettes, avec par dessus une garniture étrange mais alléchante. Bon, c'est spécial.

 

Une fois le premier ressenti passé, c'est pas mauvais, mais pas sensationnel et en plus ca fera l'affaire pour ce matin.
 

​​

Le midi : Comme les années précédentes, le midi à Lurcy-Lévis c'est destination l'Auberge Bourbonnaise ou nous avons désormais nos habitudes. Une bonne bière bien fraîche pour désaltérer et en désert une bonne mousse au chocolat pour requinquer, me voilà fin prêt pour repartir à l'assaut du chrono !

Le soir : C'est dimanche soir et il faut rentrer sur la Capitale. En plus demain il faut travailler, donc le départ ne se fait pas au dernier moment et je ne m'attarde pas pour prendre la route.

 

Les quelques 300km se font d'une humeur légère. J'ai encore bien entendu tous ces souvenirs du weekend qui trottent dans la tête, surtout ceux du Bourbonnais ou j'ai fait un temps canon sur un circuit ou mon auto n'est pas à son avantage.

 

Pour Lurcy c'est mitigé, mais j'ai quand même gagné une bonne seconde.

      CHRONOS

 

1/2

192 Km

205.5 Km/H

1'16"9

Distance Parcourue :

Vmax :

Meilleur Temps :

      PLATEAU

 

Club Lotus France, donc que des Lotus :

  • Lotus Elise S1 & S2
  • Lotus Exige S1 & S2
  • Lotus 340R
  • Catheram
  • MK Indy R
      REGLAGES

 

Pressions Pneumatiques :

AvG : 1.7bar

AvD : 1.7bar

​ArG  : 1.7bar

ArD  : 1.7bar

Compression Amortisseurs :

AvG : -8

AvD : -12

​ArG  : -6

ArD  : -10

Barre Anti-roulis : Dur 4/5

Humidité :                           /

 

Température :       12°C      /         17°C

      PERFORMANCES

 

Sessions du matin : Vu le chrono de l'année dernière dans des conditions de piste qui ne s'y prête guère (1'17), j'ai l'ambition affichée d'aller chercher un chrono de 1'15. Fort de mon temps scratch de la veille au Bourbonnais, je pense être en mesure de pouvoir y arriver.


Bien fatigué de la veille, eh oui une journée circuit çà use vraiment, je me mets douvement dans le bain. Il y a des participants de la veille mais aussi des nouveaux venus en découdre. Les sessions du matin se soldent par un 1'18, pas forcément mauvais mais impliquant d'y aller plus fort l'après-midi.
 

Sessions de l'après-midi : Après ce bon repas, c'est plus le moment de tergiverser. Il faut y aller !!!


Dans le traffic j'éssai de m'appliquer faute de pouvoir être rapide. Toute mon attention se porte sur le grand droit en bout de ligne droite et la courbe qui suit. Extremenet longue et exigeante, je suis persuadé que c'est là qu'il faut mettre les bouchers double.


Les tours défilent et je me rends compte que sur la partie sinueuse je me l'a cool trop douce. Ce sentiment est confirmé par les petites Elise S1 qui me recollent au derrière après s'être prit un vent dans la ligne droite.

 

Petit à petit, je lance de plus en plus l'auto dans les sérrés et bizarrement les chronos s'améliorent. Et bien oui, je vois même un 1'17 passé sur le chrono prouvant que je suis sur la bonne voie.


Obstiné et appliqué, je veux vraiment repartir avec un meilleur chrono que l'année dernière, çà serait pour moi un semi un échec de ne pas faire mieux compte tenu des améliorations de l'auto cet hiver et de la confirmation de son potentiel la veille.


Passé quelques tours derrière des S1 affutées, je prends mes marques pour les suivre dans la partie sinueuse (pas facile elles sont à leur aise) et à portée de fusil dans la ligne droite, je les mange en ayant l'objectif de garder aprement l'avantage gagné en ligne droite.


Motivé comme jamais, je passe plutôt fort dans le tracé lent et mes espoirs d'améliorer le chrono de référence sont exaucés : 1'16"9. Cool mais qu'est-ce que c'était dur :( Je ne suis pas à l'aise sur ce circuit et je suis obligé de me violenter pour être au niveau des meilleurs.

  • google-plus-square
  • twitter-bird2-square
  • facebook-square
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now