Pourquoi une section dédiée à la Géométrie ?

Je n'en suis pas fier mais au début de ma pratique du sport automobile, j'étais ommnibulé par la puissance et donc persuadé que plus on a des chevaux plus on va vite. Ce n'est pas totalement faux mais çà n'est assurément pas vrai. En effet, peu importe la puissance si il n'est pas possible de la passer dans des conditions optimales au sol. C'est bien là que l'importance de la Géométrie prend tout son sens.

 

Le réglage de la géométrie consiste à controler et à régler l'alignement des 4 roues d'une véhicule en fonction de l'usure des pneus, de la façon de conduire du conducteur et aussi des paramètres propre du véhicule. Dans des conditionts standards, la géométrie permet en autre de :

 

 

 

 

 

 

 

Dans des conditons plus particulières et notamment celle du pilotage sur circuit, il est primordialde de disposer d'une géométrie appropriée permettant d'optimiser l'utilisation de la bande de roulement en ligne droite mais surtout en virage. Ci-dessous les avantages venant s'ajouter à ceux précédemment cités :

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour cela, plusieurs réglages sont importants : la carrossage, le paralélisme (pincement et ouverture), le chasse, la hauteur de caisse, le réglage des amortisseurs.

Le sujet me fascine et c'est pour cela que j'ai décidé de lui en dresser une section.

+ Meilleure résistance au roulement et donc réduction de la consommation de carburant et d'émissions de CO2,

+ Augmentation de la durée de vie de vos pneus,

+ Protection des pièces mécaniques.

+ Stabilité à haute vitesse

+ Motricité

+ Direction incisive en entrée de virage

+ Tenue de route en virage (éviter les sur-virage ou sous-virage)

REGLAGES GENERIQUES

REGLAGES PERSO

     Mon Exige     |                  |          | -0.5°  |                                | -1.8°  |

    K Indy RR      |                  |          |     ?     |                                |     ?     |

LE PARALLELISME

C’est en générale le seul réglage disponible sur la voiture de monsieur

tout le monde d’où la confusion avec la géométrie.

 

 

Pour le parallélisme, on parle de «pincement» quand l’axe de

direction des roues tend à se croiser vers l’avant (imaginer la position

du chasse-neige en ski).

En général, le pincement se trouve à l’arrière afin de stabiliser le

véhicule et de limiter le survirage.

 

 

 

 

 

On parle aussi «d’ouverture» quand l’axe de direction des roues tend

à se croiser vers l’arrière.

C’est en général sur le train avant qu’il y a de l’ouverture afin d’avoir

un véhicule plus incisif et pour éviter le sous-virage, mais cette règle

change sur beaucoup de voitures de course.

LE CARROSAGE

C’est l’angle que forme la roue avec la piste. Cet angle est positif

lorsque le haut de la roue est incliné vers l’extérieur de la voiture et

négatif lorsqu’il est incliné vers l’intérieur.

 

Typiquement, le carrossage est négatif afin de garder le maximum de

surface de pneu en contact avec le sol dans les virages.

 

LA CHASSE

C’est l’angle que forme la roue avec la piste. Cet angle est positif

lorsque le haut de la roue est incliné vers l’extérieur de la voiture et

négatif lorsqu’il est incliné vers l’intérieur.

 

Typiquement, le carrossage est négatif afin de garder le maximum de

surface de pneu en contact avec le sol dans les virages.

 

BUMPSTEER

GARDE AU SOL

La garde au sol, ou hauteur de caisse (Ride Height en anglais), est un facteur important du comportement de la voiture et la première chose à régler sur une auto de course.

 

L'effet de sol est un phénomène aérodynamique qui concerne la portance/déportance et la traînée d'une surface en mouvement à proximité du sol.

 

Utilisé par les oiseaux et En sport automobile, l'effet de sol est utilisé pour augmenter l'adhérence (le grip) des pneumatiques (pour augmenter le niveau admissible de vitesse en virage, à l'accélération et au freinage). Le fond plat sert à canaliser l'air qui passe sous la voiture. Comme le fond plat se relève sur l'arrière, l'augmentation de la section entre le sol et le fond plat provoque une diminution locale de la pression de l'air qui plaque la voiture au sol.

Cette technique, développée par Colin Chapman, sur les Lotus 78 et Lotus 79, s'ajoute à la déportance aérodynamique des ailerons, qui eux ne sont pas en effet de sol. En Formule 1, l'effet de sol a été progressivement limité avant d'être banni en 1982, et l'emploi de jupes interdit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans des conditions d'utilisation circuit, globalement plus la garde au sol est faible et :

  • plus la voiture pourra aller vite en virage car la prise de roulis sera plus faible

  • plus la voiture pourra aller vite en virage car le centre de gravité de l'auto s'en trouve rabaissé

  • plus la voiture pourra aller vite en ligne droite grâce notamment au gain de motricité généré par l'effet de sol

 

Il faut donc chercher à la diminuer au maximum en veillant à approcher la garde au sol optimale (hauteur permettant une vitesse maximale du flux d'air circulant sous la voiture) et ensuite à avoir une voiture plus basse à l’avant qu’à l’arrière pour regagner en vivacité sur le train avant et en motricité.

 

Attention à ne pas aller dans les extrêmes car une garde au sol trop basse aura des conséquences néfastes sur la tenue de route à la fois en virage et en ligne droite, mais aussi sur la vitesse puisque cela génerera plus de trainée aérodynamique que d'appui.


La hauteur de caisse se règle à l’aide des cales de contrainte sur les amortisseurs.

 

  • google-plus-square
  • twitter-bird2-square
  • facebook-square
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now