1/2

Clio Williams !

La Clio Williams a marqué sa génération, véritable sportive authentique, elle apparaît pour beaucoup comme l’apogée de la véritable GTI, son comportement routier d’une efficacité rare est une référence, son faible poids, son moteur vivant et disponible à tous les régimes, sa boîte de vitesse parfaitement étagée, lui ont permis d’être la référence absolue de toute une génération. Souvent comparée à des voitures de catégorie supérieure, ses qualités lui permettaient et lui permettent encore de sortir vainqueur de nombre de ses confrontations.

 

Cette version très sportive de la Clio, a l’honneur de porter le nom du constructeur de F1 anglais Williams, pour célébrer les succès de Renault en F1. Comme le disait fièrement le slogan publicitaire de l’époque, “Vous pouvez rougir de honte, verdir de rage, mais c’est à une Clio que Frank Williams a donné son nom”. De cette association réussie, elle en gardera donc pour toujours le nom de “Williams”; comme digne héritage d’un glorieux passé.

 

Pourtant c’est bien pour servir de base à l’homologation en rallye que la Clio Williams est née. Renault avait alors besoin d’un 2 litres. C’est une évolution du F7P de la Clio 16s qui va servir de base au F7R de la Williams. L’augmentation de la cylindrée va notamment être obtenue grâce à un réalésage de 0.7 mm, mais surtout grâce à l’adoption d’un nouveau vilebrequin issu de la Clio diesel, qui permet de faire passer la course de 83,5 a 93 mm. Bien que le bloc soit pratiquement identique à celui la Clio 16s, pour le reste tout ou presque est nouveau, ainsi des bielles spécifiques, des pistons forgés , des arbres à cames aux lois d’ouvertures spécifiques et à la levée augmentée, ainsi que l’utilisation de soupapes d’admission plus grosses, dont le diamètre passe de 26,6 a 30,1 mm. Renault innove surtout en utilisant une nouvelle culasse, trempée et résinée, une technologie issue de la F1.

 

La Clio Williams se différencie également de la Clio 16s par l’adoption d’une boîte de vitesse spécifique, capable de passer jusqu’à 200 Nm. Notons côté châssis, l’utilisation d’un nouveau train avant élargi de 34 mm, issu de la Clio Cup de circuit (bras triangulés provenant de la 19 16s). Mais aussi l'emploi d'amortisseurs spécifiques, ainsi qu'une assiette légèrement rabaissée sont donc les principales différences entre une Clio 16s et une Clio Williams, bien sûr d'autres modifications de détails interviennent. Nous pouvons notamment noter l'utilisation de jantes Speedline de 7 pouces de large contre 6,5 pouces sur la Clio 16s, ce qui contribue à faciliter le travail du pneu.

 

Sur le plan esthétique, on identifie immédiatement la Clio Williams à sa présentation spécifique et unique. Ses jantes de couleur or et sa teinte bleue y contribuent beaucoup. Notons aussi de très beaux sièges confortables et au maintien idéal, possédant le logo Williams "W" brodé, mais aussi des compteurs à fond bleu, une moquette bleue et sur certaines, une plaque numérotée sur le tableau de bord.

 

La Clio Williams est donc bien plus qu'une évolution de la Clio 16s, c'est une voiture spécifique qui a permis à Renault de briller en rallye, mais aussi de dominer le créneau des GTI. Et face aux petites sportives actuelles, la Clio Williams fait bien plus que de tenir la comparaison, performante et éfficace, elle reste bien plus plaisante à conduire que les sportives actuelles. En effet çà reste une sportive sans les concessions actuelles. Bien sûr 1993 était déjà à l'heure des compromis, mais la Williams ne renie en aucun cas sa filiation sportive, et se veut avant tout une GTi

 

Voiture spécifique, son nombre limité d'exemplaires contribue à son exclusivité. Initialement, Renault envisageait d'en produire 3800, soit 1300 exemplaires de plus que ce qui était nécessaire
pour obtenir l'homologation en rallye. Ces 3800 exemplaires possèderont tous une plaque numérotée.

 

Mais devant le succès commercial et sportif rencontré par la Clio Williams, Renault décide de ne pas en rester là et donc de continuer à produire des Clio Williams, c'est ainsi qu'un peu plus de 1600 nouveaux exemplaires verront le jour, dont quelques uns seulement seront numérotés.

 

Puis arrive le restylage de la Clio, début 1994, la production de la Williams va continuer, mais comme pour le reste de la gamme, la Williams va recevoir quelques modifications esthétiques, nous pouvons noter : baguette de calandre modifiée et peinte, baguettes latérales modifiées, logo 2.0 L incrusté désormais sur la baguette de porte et non plus accolé aux clignotants, rétroviseurs plus grands à réglages électriques, nouveaux feux arrières, ainsi qu'un essuie glace arrière plus fin, contres portes modifiées et quelques autres changements de details, entourages des anti brouillard avant, repétiteurs de clignotants ...

Show More

Notons qu'un très faible nombre d'exemplaires, sur base de série 2 ont été numérotés, de façon aléatoire et à titre exceptionnel. Seule les Clio Williams série 2 seront exportées hors Europe, au Japon et en Argentine notamment. En 1995, apparaît sur base de série 2, une série spéciale, nommée Swiss Champion, limitée à 500 exemplaires, toutes numérotées, à présentation spécifique, le bleu métal y est différent, elles possèdent de série un autoradio Sony chargeur 6 CD et 6 HP, volant spécifique, plaque numérotée et logos latéraux badgés Swiss Champion.

 

Avec les nouvelles normes antipollution et antibruit du 1er Janvier 1996, une famille automobile disparait, celle des petites bombes nommées GTi. Pour beaucoup la Williams est la derniere vraie GTi, celle apres laquelle toute une philosophie a disparu... Aujourd'hui les constructeurs font toujours des voitures à caractère sportif mais elles n'ont plus l'exclusivité des GTi de la belle époque, ou on demandait à une GTi de nous distiller des sensations avant tout.

Forums & Liens

Show More

A propos de Renault Sport

Le groupe Renault est un constructeur automobile français. Le groupe possède des usines et filiales à travers le monde entier. Fondé par les frères Louis, Marcel et Fernand Renault en 1899, il se distingue rapidement par ses innovations, en profitant de l'engouement pour la voiture des "années folles".

 

Il est nationalisé au sortir de la Seconde Guerre mondiale, en grande partie à cause de la collaboration, présumée, de ses dirigeants avec l'occupant allemand. « Vitrine sociale » du pays, il est privatisé durant les années 1990. Il utilise la course automobile pour assurer la promotion de ses produits et se diversifie dans de nombreux secteurs.

 

 

Renault Sport est la branche sportive de la marque automobile française Renault. Elle a été fondée en 1976 à la suite de la fusion des activités sportives d'Alpine et de Gordini, ces deux branches appartenant à Renault.

 

Depuis sa création, Renault Sport a mené les différents programmes sportifs de Renault en endurance, en Formule 1, en rallye et en tourisme. Un département « Voitures de série » a également été lancé en 1995 pour développer les modèles sportifs de la marque.

 

La gamme Renault Sport comprend des modèles de série et des modèles destinés à la compétition (monoplaces et berlines).

 

Liste des modèles de série :

​​

  • 1962-1977 : Alpine A110

  • 1964-1970 : R8 Gordini

  • 1970-1974 : R12 Gordini

  • 1976-1985 : Alpine A310

  • 1976-1982 : R5 Alpine

 

  • 1980-1986 : R5 Turbo

  • 1981-1985 : R18 Turbo

  • 1982-1984 : R5 Alpine Turbo

  • 1983-1985 : Renault Fuego Turbo

  • 1984-1989 : R11 Turbo

  • 1984-1991 : Alpine GTA

  • 1985-1991 : Renault Supercinq GT Turbo

  • 1985-1986 : R11 Turbo Zender

  • 1986-1989 : R9 Turbo

  • 1987-1994 : R21 2L Turbo

  • 1989-1996 : R19 16S et 16V

 

  • 1990-1992 : R25 V6 Turbo

  • 1991-1996 : Renault Clio 16S et 16V

  • 1991-1995 : Alpine A610

  • 1993-1996 : Renault Clio Williams

  • 1993-1996 : Renault Safrane Biturbo

  • 1997-1999 : Renault Spider Renault Sport

 

  • 2000-2006 : Renault Clio II RS 2.0 16V, RS 2.0 16V Jean Ragnotti

  • 2000-2005 : Renault Clio V6 Renault Sport

  • 2004-2009 : Renault Mégane II Renault Sport, F1 TEAM, R26R

  • 2006-2012 : Renault Clio III Renault Sport, F1 TEAM R27 , RedBull Racing , Gordini

  • 2008-...  : Renault Twingo II Renault Sport, Gordini RS

  • 2009-...  : Renault Mégane III Renault Sport

 

  • 2013-...  : Renault Clio IV Renault Sport

Fiche Technique

Modèle : Clio Williams

Phase : 2

Nombre : 12 000 ex.

Année : 1993-1995

Code Véhicule : C57M


Moteur :

Ref : F7R A700
Type : 4 cyindres  en ligne (16 soupapes)

Position : Transversale avant

Bloc : Aluminium

Energie : Essence
Alimentation : Injection électronique intégrale (Fenix 3A)
Suralimentation : non
Cylindrée : 1 998 cm³
Alésage x course : 82.7 x 93

Compression : 10:1

Distribution : Courroie crantée
Arbre : Double arbre à cames (courroie)
Régime maxi : 6500/min
Puissance maxi : 150ch à 6 100 tr/min
Puissance au litre : 75 ch/l

Puissance fiscale : 10cv
Couple maxi : 18,2 mkg à 4 500 tr/min
Couple au litre :
9,1 mkg/l

Type huile : 10W40

Capacité huile : 6L

 

Transmission :

Ref : ? 

Type : Traction, 5 rapports mécaniques manuels

Type huile : ?

Capacité huile : ?L

Filtre : Purflux LS932

 

Carrosserie et châssis :

Type : Berline 5 portes

Cx : 0,33

SCx : 0,63
Suspension avant : Mc Pherson(triangles) + barre antiroulis
Suspension arrière : Essieu deformable, barre de torsion, barre antiroulis
Direction : Crémaillère assistée

Diamètre de braquage : 11,3 m
Freins avant : Disques vent. 259mm
Freins arrières : Disques 238mm
 

Poids :

Constructeur : 1 013 kg

Répartition AV/AR : 64/36
Rapport poids/puissance : 6,8 kg/ch

 

Dimensions - capacité :

L/l/h : 3 710 - 1 640 - 1 360 mm

Empattement : 2 470mm

Voies AV/AR : 1 410/1 350 mm
Jantes avant/arrière : 7 x 15 Alu
Pneumatiques avant/arrière : 185/55 VZR15
Carburant : 50 l

 

Budget :

Prix d'origine : 19 745€ (129 500Fr)

Cote 2013 : 8 000€ (52 500Fr)

 

Performances :

1 000 m D.A. : 28"9
0 à 100 km/h : 7"8
V. max. : 217 km/h

Documentations :

MR 295 (moteur)

MR 296 (carrosserie)

NT 1960

PR ?

EN RALLYE

On l'a vue précédemment, la Williams est née en vue d'homologuer une voiture RENAULT en rallye. Si il y a un nom qui est parfaitement associé à la discipline, qui plus est à la CLio, c'est celui de Jean Ragnotti dit "Jeannot".

 

Débutant en 1967 à l'âge de 22 ans, il devient le pilote emblématique des années 70 (sur Alpine A110, R8 Gordini, Alpine GTA Calbersson), des années 80 (R5 Alpine & R5 Turbo, R11 Turbo, Super 5 GT Turbo), et éclabousse de sa classe et sa façon de piloter si caractéritique le début des années 90 au volant de la Clio 16S, Williams puis Maxi.

 

Selon "Jeannot", la clio est tellement facile à conduire que l'on peut en faire trop. Habitué à faire le spectacle, il met fin à sa carrière fin 1996 non pas en raison de son âge, mais « parce que les voitures l'amusent moins ».

 

Palmares sur Renault CLIO :

 

° 1990 Champion de France des Rallyes Groupe N

° 1991 Champion de France des Rallyes 2 litres 2 roues motrices

° 1992 Champion de France des Rallyes 2 litres 2 roues motrices

° 1992 Vice Champion de France des Rallyes

° 1993 Champion de France des Rallyes 2 litres 2 roues motrices

° 1993 Vice Champion de France des Rallyes

° 1994 Champion de France des Rallyes 2 litres 2 roues motrices

MA CLIO WILLIAMS

L'attachement à une voiture relève parfois de "trucs" subjectifs" et souvent de l'enfance. Qui n'a pas souvenir d'une voiture en particulier, une voiture qui a marqué son époque ? Pour moi c'était clairement la Clio Williams. Pourquoi ? Certainement dû au fait de sa date de sortie : 1993 et donc une coïncidence parfaite avec l'année de mon permis de conduire et l'intérêt concrêt pour l'automobile, mais pas seulement.

 

En effet, il y a souvenir très précis qui plus de 20 ans après est toujours aussi précis, c'est l'arrivée quasi quotidien au Lycée d'un professeur féminin au volant de ce bolide. Peu commun de voir sur les routes de ma campagne natale cette merveille. Elle détonne avec ce bleu particulier, ses jantes hors normes, son carrénage body-buildé. Et quand la prof est a tomber par terre, c'est le succès garanti. La preuve, en 2010 c'est décidé, j'en achète une.

 

 

SEPTEMBRE 2010

 

A partir de septembre je commence à regarder les petites annonces. Les prix sont assez élevés pour les modèles peu kilométrés et accessibles pour les autres. Il faut compter sur un budget entre 4 000€ et 8 000€.

En octobre j'en trouve une qui attire mon attention, et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord l'auto se situe dans le département 91, pas très loin de chez moi. Ensuite en terme de prix on se situe dans le budget moyen : 6 800€ et finalement l'auto a été entièrement restaurée avec une sous-couche et peinture intégrale (exterieur, intérieur en enlevant absolument tout, compartiment moteur, etc.).

 

Afin de montrer mon intérêt au vendeur, je suis allé faire une visite un samedi matin de novembre en compagnie de mes enfants. L'auto est magnifique et le descriptif des travaux effectués dessus est en correspondance avec la copie.

 

N'étant pas calé en mécanique et ne connaissant pas les ficelles des vendeurs malveillants, j'ai demandé à mon ami Jean-Baptiste D. de venir avec moi pour une 2eme visite. Celle-ci se fera un samedi après-midi par grand froid, tellement froid qu'il y a de la neige partout.

Les points négatifs :


- a froid le moteur de tient pas le ralenti et câle souvent
- le régime moteur est haut (1300 trs/mn)
- le pneu avant droit se dégonfle et nécessite un gonflage par semaine

- à chaud la ligne d'échapement vibre

- le silencieux est bruyant

- le moteur chauffe rapidement dans la circulation (certainement un rapport avec le régime moteur élevé)

- la direction n'est pas précise du tout à cause d'un jeu important dans la colonne de direction

- la courroie de distribution est à faire

- le tableau de bord s'éteint de temps à autre

- les feux de route ont tendance à s'éteindre tous seuls

Les points positifs :


+ la carrosserie est dans un état irréprochable
+ l'intérieur est très propre
+ le compartiment moteur est vraiment sain

+ des jantes toutes neuves


 

SEPTEMBRE 2013

 

Lors du réveillon de la Saint-Sylvestre 2012, j'ai invité en autre mon cousin Dimitri et sa femme Marion. Je ne l'avais pas revu depuis un bon moment pour ne pas dire mon enfance, et lors de discussions je me rends compte qu'il est fan de sport mécanique, auto & moto et qu'il vout une vraie passion pour la Clio et particulièrement la Williams.

 

"Eh cousin, çà te dirai d'aller faire un tour dans mon garage (Haironville), j'ai une truc à te montrer ".

 

 

Et là en ouvrant la porte, il tombe nez à nez avec ma Williams. Pur plaisir pour moi de voir son visage illuminé. Ah mon plus grand étonnement, Marion également est accroc.

 

 

Pas loin de 9 mois après cet épisode, en septembre, lors d'un énième repas de famille, je propose à Dimitri de repartir avec la Williams. Pourquoi ? Et bien tout simplement parceque je suis frustré de voir une si belle auto dans un garage sans pratiquement sortir. L'idée est donc de la faire rouler un peu régulièrement et par la même occasion faire deux heureux.

 

"Aussitôt dit, aussitôt oui ".

 

Par contre, j'ai conscience des problématiques de la voiture et m'efforce de les énumérer à Dimitri sans en omettre, et sans lui faire peur également.

Le retour en pleine nuit entre Haironville et Vaucouleurs n'est pas sans frayeurs puisque les feux de routes se coupent (çà fait hyper peur la 1ere fois, moi çà m'est arrivé sur la nationnale N4 en pleine nuit et à haute vitesse) et la réserve d'essence s'active à mi parcours. Arrivé sur place, la belle a de la chance car le garage de Dimitri est au top !!!

C'est décidé, c'est celle-ci que je veux.

 

Il est donc temps de parler argent et donc négocier le prix. En partant de 6800€ je m'imagine bien que le vendeur avait prix une marge.

JB me dit d'attaquer avec un proposition à 5 200€ mais comme je suis trop timide je demande au vendeur de faire un geste. Il me répond pouvoir descendre à 6 200€.

C'est pas mal mais il y a un vrai gap entre 5 200€ et 6 200€. Les discussions sont finalement arrêtées sur un prix de 5 400€.

 

 

Le chèque en banque en ma possession quelques temps après, je prends possession de ma première voiture de collection le 26 décembre 2010, au lendemain de Noël. Il est pas gentil le PERE NOEL !!!!! :)))

 

 

A la suite des mes diverses utilisations (trop rares), et  principalement pendant l'hiver 2010, j'ai pu répertorié un certain nombre de désagréments pour ne pas dire dysfonctionnements. En voici la liste non exhaustive =>

Show More

DECEMBRE 2013

 

Je ne sais pas si c'était un prêté pour un rendu, mais cette année Dimitri m'a invité à passer quelques jours chez lui (Vaucouleurs - Meuse - 55 ) avec une proposition indescente : Passer le nouvel an ensemble et bricoler sur la Williams.

 

Depuis qu'il l'a en sa possession, il s'en ai formidablement occupé puisque tout ceci a été fait :

 

  • Courroie de distribution + pompe à eau chez Renault Neufchateau (Vosges - 88)

  • Changement du comodo des phares

  • Vidange moteur + filtres

  • Changement du potentiomètre

  • Faisceau d'allumage neuf

  • Bougies neuves

 

Cela à permis de faire en sorte que la voiture est utilisable et que la problématique de régime moteur soit un lointain souvenir. Pourtant, le pré-controle technique effectué par Renault à mis en évidence un déséquilibre important du train avant à cause d'amortisseurs fatigués. J'ai donc demandé à Dimitri de voir pour les changer lorsque l'on se verrait.


Après avoir passé commande des amortisseurs (+ autres pièces telles que les coupelles) puis essayer de les mettre pour m'en faire la surprise, il s'avère que les ressorts sont également bons à changer.
Commande chez Renault avec les bonnes références et reception le lendemain, mais tout de même un doute persite puisque les neufs n'ont pas le même nombre de spire que ceux présents sur la voiture. Dans le doute, on essaye tout de même de monter les amortisseurs + ressorts. Résultat, la Williams ressemble presque à 4x4 tellement elle est haute.


Malheureusement les amis de chez Renault n'ont pas fourni les bonnes références et nous sommes bon pour les ramener. Pas de quoi refroidir un vrai Meusien, et non !!!

 

Après des recherches sur Internet, forum en tout genre, on s'arme de tous les élements pour que cette fois soient commandé les bons ressorts. Le lendemain après un nouveau déplacement à Neufchateau, durant lequel nous avons décalaminé la R21 2L Turbo, nous avons enfin les bons ressort (plus courts, plus épais). Comme on s'est parfaitement entrainés en montant les mauvais ressorts, le montage des nouveaux se font façon express, mais attention comme il faut !


C'est ensuite le moment de s'attaquer à la colonne de direction. Dimitri a la chance d'avoir un ami possédant des pièces de 16S et celui-ci nous a fourni une colonne ne souffrant pas du mal bien connu affectant tous les modèles. Mon cousin est a son aise sous le tableau de bord et je ne suis que spectateur.

 

En fin d'après-midi tout est OK et c'est le moment de faire un test routier (on est le 31/12/2013). Dimitri fait plusieurs petits trajets à Vaucouleurs et c'est ensuite moi qui me mets derrière le volant direction Void-Vacon. Stupeur !!! la direction est légère et précise. Les amortisseurs ? parfait.


Le moteur est chaud, je mets le pied dedans. Je prends mes gardes tout de même pour 2 raisons : premièrement çà fait longtemps que je ne l'ai pas conduite et en plus jamais de manière sportive, deuxièmement il y a un max de bêtes sauvages pouvant traversées inopinément, pour preuve la collision que ma tante a eu avec un sanglier la veille.


Mes impressions, en dessous des 4500 tours on s'emmerde grave :( En plus, la résonnance de la ligne inox est très inconfortable et n'incite pas à aller plus loin, et pourtant.

 

Avant de rentrer au garage, on en profite pour faire 2 départs arrêtés pour voir ce qu'elle a dans le ventre. 1ere à fond, les pneus crissent, 2eme jusqu'au rupteur, 3eme on reprend entre 4500 et 5000 tours, et c'est bien à partir des 5000 que le 16 soupapes Renault s'exprime le mieux, 4eme toujours à fond il va chercher la zone rouge en toute aisance le bougre.
Je suis véritablement surpris, la boite est bien étagée et celui qui sait exploiter le potentiel se régalera à coup sûr. La tenue de route, sans avoir fait une spéciale de rallye, TOP !!! J'ai plutôt l'habitude de conduire une voiture à la tenue route impresionnante (LOTUS Exige) mais la Clio Williams me laisse l'impression d'avoir un kart parfait pour les spéciales sur petites routes.


Oh la vache, c'est à moi ce bijoux !!! Quel pied.

 

Spéciale dédicace à mon cousin sans qui tout çà ne serai pas possible !!!

 

Récapitulatif des références des pièces Renault :
72    Amortisseurs
72    Ressorts (5,5 spires, 2 marques de pinceau de couleur blanche)
71    Coupelles
70    Joints

FEVRIER 2015

 

J'ai enfin fait acquisition d'une valise Renault CAN CLIP (fabrication chinoise) en vue de pouvoir vérifier tous les paramètres d'injection de mes anciennes RENAULT et notamment la Williams. En effet, j'ai toujours eu des suspiscions concernant le bon fonctionnement du moteur (ralenti instable, démarrage capricieux, performances, chauffe moteur).

 

C'est donc le moment de passer au detecteur !

Alors Docteur, je suis malade ?

Et bien, oui. Et quel étonnément lorsque le menu des codes erreurs enregistrés dans la mémoire du calculateur m'informe qu'il faille changer celui-ci.

 

Je me mets en tête de le démonter afin de procéder aux vérifications qui s'imposent et songe même à ne pas disposer du bon calculo.

BINGO ! Après vérification sur Internet, le calculateur dont je dispose concerne une CLIO 16S et non pas Williams. Je me dis que çà doit pouvoir expliquer pas mal de choses. Il faut impérativement un SIEMENS S101262107C.

 

Ma première mission est de trouver ce nouveau calculateur. Surprise, même d'occasion ce n'est pas donné : 150€ et 3 fois plus cher que celui d'une 16S :(

Commande faite auprès d'un "broker" connu pour sa spécialisation sur cette auto, je ne tarde pas à le recevoir et à le monter.

Une fois fait, le 1er tour de clef se fait avec une pointe d'appréhention et d'excitation. A notre grand étonnement mon cousin et moi, elle démarre au 1/4 de tour et le ralenti est parfaitement stable pendant les 2 premières minutes. Ensuite malheureusement ce dernier descend et le moteur câle.

On en profite pour régler le potentiomètre de charge car on s'aperçoit avec la valise qu'il est mal réglé. Initialement à 68, le manuel RENAULT indique une valeur de pied  levé entre 8 et 12 en une valeur pied enfoncé > 243.

Après un redémarrage, on fait chauffer l'auto afin de vérifier le fonctionnement de la sonde à oxygène. Malheureusement, même le moteur chaud, la valise indique toujours la même valeur 1530mV. Il y a donc clairement un problème avec !

 

C'est l'heure du test routier. Et oui, maintenant que l'on a un calculateur pour un moteur de 2L, il parait normal de sentir du changement.

L'auto est chaude mais quelques kilomètres tranquiles ne font pas de mal.

C'est ensuite l'heure de la libération. Sortie de courbe à gauche, la 3eme est enclenchée. L'auto prend des tours et se lance assez vivement. Passé les 4500tr/mn, cà marche carrément bien. et au dessus des 6000 alors là c'est le panard.

 

OUI l'auto marche plus fort, c'est incontestable. Changement de pilote ! Mon cousin ayant nettement plus l'habitude que moi de conduire la bête, il sera plus à même de pouvoir comparer. Même constat, l'auto est beaucoup moins poussive et au dessus de 5000tr/mn on croirait qu'elle ne demande que çà.

 

La session "course de cote" touchant à sa fin, on s'aperçoit que le ralenti est 2500tr/mn à l'arrêt :(

Après avoir coupé le moteur et rédémmarré, retour à la normale.

En fait, dès lors que l'on dépasse les 4000tr/mn, il se passe quelque chose et le ralenti devient complètement incohérent.

 

Ce qui est fabuleux avec cette auto, c'est qu'en essayant de réparer certaines choses, on tombe sur d'autre choses. A croire qu'elle aime çà que l'on s'occupe d'elle.

 

Show More
Show More

PUBLICITES D'EPOQUE

  • google-plus-square
  • twitter-bird2-square
  • facebook-square
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now
Le chef mécano en action